Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

header.imagePlaceholder

header.clickToEdit

header.imagePlaceholderheader.backgroundPlaceholder

header.clickToEdit

Fichier à télécharger...................

Charte Animateur

Préambule

L’obligation de sécurité :

Une association assume vis-à-vis du ou des groupe(s) qu’elle encadre une obligation de sécurité, de moyens, c’est-à-dire qu’elle doit faire tout son possible pour assurer et veiller à la sécurité des pratiquants. > assurer le déplacement de son groupe dans les meilleures conditions de sécurité en adéquation avec les motivations et les capacités physiques de celui-ci. Selon la jurisprudence, c’est « la surveillance permanente du comportement des pratiquants ».

Rappel du contrat d’assurance fédéral :

Si l’association ne respecte pas cette obligation de sécurité et qu’un accident se produit, elle commet une faute susceptible d’engager sa responsabilité civile. Si elle respecte son obligation de sécurité, même si un accident se produit, sa responsabilité ne sera pas engagée.

Le premier responsable est le président de l’association. Il est responsable des initiatives et des compétences de ses animateurs. L’animateur est responsable s’il est prouvé qu’il a commis une faute, une négligence. D’où l’intérêt du président à s’assurer des compétences de ses cadres et à favoriser leur formation, et la nécessité pour l’animateur de développer ses compétences afin de savoir anticiper les dangers potentiels et gérer les situations difficiles.

Au sein d’une association qui licencie tous ses adhérents, l’animateur qui encadre une randonnée inscrite au programme est garanti en tant que randonneur mais aussi en tant qu’animateur.

Dans le sport, respecter son obligation de sécurité, c’est notamment, respecter les normes de sécurité des fédérations délégataires du ministère chargé des sports. En cas d’accident, le juge se référera à ces normes.

Le parcours de formation et sa validation

Tout adhérent de l’association peut souhaiter devenir animateur, s’il dispose d’un diplôme fédéral il peut animer sans parcours de formation interne

Les prérequis pour animer

Savoir s’orienter avec une carte et une boussole connaître les règles de sécurité (les appliquer et les faire appliquer), avoir la capacité à conduire un groupe.

Le parcours de formation interne

Chaque candidat animateur aura un tuteur membre de la commission d’animation qui sera l’interlocuteur privilégié des animateurs et du candidat animateur.

L’ensemble de ces aptitudes sera évalué collégialement sur le terrain par des animateurs confirmés lors de reconnaissance et de la pratique des sorties.

Les animateurs formateurs rempliront une grille d’évaluation lors de chaque sortie (reconnaissance comprise) avec plusieurs critères (préparation du circuit, reconnaissance, puis lors des sorties -carte, règles de sécurité, conduite du groupe, …)

La durée de formation sera au minimum d’un trimestre.

En temps opportun, le tuteur soumettra la candidature à la commission d’animation qui -après accord- la proposera pour validation au Conseil d’administration.

En complément à ces formations, il est souhaitable que les animateurs suivent un PSC1 (premier secours).

Après validation par le Conseil d’Administration, il peut animer en titulaire les sorties, il devient animateur confirmé après 2  trimestres de pratique.

Formation externe

Une formation diplômante peut aussi être dispensée par la FFRandonnée, PSC1 compris. Cette formation est accessible à tout adhérent.

Les formations diplômantes de la FFRandonnée seront à la charge de l’animateur avec remboursement partiel ou complet par l’association sous conditions :

  • La capacité financière de l’association,

  • 0% si l’animateur ne suit pas la totalité de sa formation,

  • 75% si l’animateur n’a pas son diplôme,

  • 100% si l’animateur a son diplôme,

  • avec un engagement d’animation pendant au moins deux saisons suivant l’obtention du diplôme.

Une convention préalable à la formation sera mise en place avec le candidat animateur en cas de prise en charge de la formation par l’association. Le remboursement s’effectue sur 2 ans.

L’animateur

Qui est-il ?

L’animateur est bénévole. Il est chargé d'organiser, conduire et encadrer des groupes de randonneurs dans les meilleures conditions de sécurité, sur tout cheminement balisé ou non.

La responsabilité de l’animateur débute au moment du départ de la sortie (randonnée ou marche nordique). De ce fait, il prend toutes les décisions qu’il juge nécessaires pour satisfaire à ses obligations :

  • Changer ou annuler une sortie en fonction des prévisions météo.

  • Refuser un participant compte tenu de difficultés trop techniques ou d’équipement inadapté.

  • Modifier le parcours pour des raisons de sécurité (participant en difficulté, météo, chasse en battue, etc.…).

Un animateur assume vis à vis du groupe qu'il encadre une obligation de sécurité. Il est donc civilement responsable de tout accident imputable à sa négligence ou son imprudence.

Il peut également voir sa responsabilité pénale engagée, si en cas d'accident et après enquête, il apparaît qu'il a manqué au devoir de sécurité et de prudence, en mettant en péril la vie ou la sécurité d'autrui.

Ces dispositions sont d'ordre public, ce qui signifie qu'il ne peut se désengager de sa responsabilité en faisant signer une quelconque décharge de responsabilité.

 Que fait-il ?

  • Avant la sortie prévue,

  • Il reconnaît, si possible à plusieurs, le parcours (même s’il est sur un topoguide ou a déjà été effectué), se renseigne sur les éventuelles interdictions de cheminement (période de chasse ou autres), note d’éventuels itinéraires de dégagement.

La reconnaissance fait l’objet d’une information préalable par courriel en indiquant :

  • la sortie concernée,

  • la distance point de rassemblement – point de départ de la randonnée et retour,

  • le chauffeur, les accompagnants.

  • À cette occasion, il prend des notes sur le parcours permettant :

  • d’informer les participants sur les points intéressants du parcours (art, histoire, sciences, …),

  • d’informer les participants sur la durée, les difficultés rencontrées, …,

  • de repérer les points convenant pour les pauses (encas, pique-nique),

  • de diffuser un itinéraire précis vers le point de départ de la randonnée le jour de la sortie.

 

  • Dans les jours qui précédent la sortie,

L'animateur fait le nombre de photocopies

  • de l’itinéraire à suivre (éventuellement annoté) pour rejoindre le départ de la randonnée : une par chauffeur (3 à 4 l’hiver, 6 à 8 l’été),

  • du parcours de la sortie en surlignant l'itinéraire et son sens de parcours : une pour l’éclaireur et une pour le serre-file.

 

  • Le jour de la sortie,

  • Il n’oublie pas :

  • la trousse de secours en état opérationnel,

  • les documents : itinéraires, parcours de la sortie, numéros de téléphone des animateurs, des secours,

  • les instruments opérationnels : téléphone, boussole, GPS, feux de signalisation pour une marche de nuit, gilets réfléchissants pour marche sur route ...

 

  • Avant le départ des véhicules 

Il arrive à l’heure au point de rendez-vous pour accueillir les participants.

  • Partir ou ne pas partir ?

  • Le mauvais temps fasse hésiter sur l'opportunité de partir en randonnée.

  • C’est à l’animateur seul que revient la responsabilité d’en décider.

  • Dans tous les cas, il se rend au rendez-vous à l'heure convenue et s'en explique avec les randonneurs présents.

NB : En cas d’alerte météo, la sortie est annulée.

  • S’il y a des nouveaux, il vérifie leur équipement (chaussures, eau, vêtements chauds et de pluie, médicaments personnels) et les informe des consignes de sécurité (voir règles de sécurité).

  • Il explique brièvement la sortie en rappelant son déroulement : itinéraires, arrêts, difficultés, cadences.

  • Il compte les participants et organise les voitures (en optimisant les charges, 4 ou 5 par véhicule suivant le confort).

  • Il donne à chaque chauffeur l’itinéraire pour rejoindre le point de départ de la sortie, en indiquant le numéro de téléphone du ou des animateurs du jour et le coût du covoiturage.

  • Il vérifie auprès de chaque chauffeur que le document fourni ne pose pas de problèmes de compréhension et s’assure qu’au moins un occupant par véhicule a un téléphone portable « opérationnel ».

 

  • Au départ de la randonnée :

  • Il compte à nouveau le nombre de participants avant le départ.

  • Il désigne un serre-file pour sécuriser et fermer la marche et un éclaireur pour sécuriser et ouvrir la marche notamment lors d’emprunt d’axe routier et leur fournit une copie du parcours prévu.

 

  • Pendant la randonnée

  • L’ANIMATEUR

  • respecte le programme établi d’une manière générale -distance +/- 10 % maximum (si utile ou nécessaire),

  • observe le comportement des participants et s’intéresse à leur état physique (surtout les nouveaux),

  • peut décider en cas de force majeure (incident, fatigue, terrain impraticable, mauvais temps …) de changer le parcours,

  • consulte régulièrement sa carte pour se situer,

  • est en relation régulière avec le serre-file et prévoit des regroupements par arrêts si le groupe s’étire de trop,

  • fait des arrêts régulièrement (suivant les difficultés). C’est l’occasion de s’alimenter, boire, souffler et … s’isoler,

  • fait éventuellement de courtes annonces au cours des arrêts.

  • ne repart jamais aussitôt que les derniers sont arrivés : ce sont presque toujours les plus fatigués,

  • décide des arrêts principaux : encas en matinée et repas au plus tard à 13h (sauf raison impérieuse à expliciter : pluie battante avec possibilité d’abri plus tard par ex),

  • à chaque fois que l'on s'arrête, il est impératif, avant de donner le signal pour repartir, de recompter les participants. Une bonne habitude consiste à dire clairement pour combien de temps on s'arrête, cela permet à chacun d'organiser son temps,

  • n’oublie pas que l’« animateur anime » : il apporte une bonne ambiance dans le groupe, la détente et la convivialité,

  • coordonne l’appel aux secours lors d’accident suivant la gravité de la blessure ou en cas de doute,

  • désigne une personne pour accompagner le blessé en cas d’évacuation,

  • fait un rappel à l’ordre en cas de non-respect des consignes de sécurité par l’un des participants (essentiellement traversée de routes, marche le long d’axes routiers et échappée d’un ou plusieurs participants), 

  • dégage sa responsabilité devant témoins à son égard en cas de récidive.

Personne ne peut quitter la randonnée sans que l’animateur ait pris les dispositions nécessaires et donné son accord devant témoin.

Tout cheminement et traversée d’axe de circulation se fait sous son autorité.

  • L’ECLAIREUR

  • Il veille à la sécurité du groupe en se postant à 50 m à l’avant du groupe : notamment à l’approche de virage ou de sommet ou lors d’événements météo qui restreindraient la visibilité.

  • Il signale aux véhicules en approche par l’avant la présence d’un groupe. Il avertit le groupe de l’arrivée de véhicules à l’avant. Il sécurise les traversées d’axes routiers en amont du groupe.

  • LE SERRE-FILE

  • Il veille :

  • à ne laisser aucun participant seul en arrière du groupe sans surveillance,

  • à la sécurité du groupe en se postant à l’arrière du groupe notamment à l’approche de virage ou de sommet ou lors d’événements météo qui restreindraient la visibilité,

  • à ce que les véhicules puissent remonter le groupe en sécurité notamment en vérifiant l’approche de véhicule en sens contraire.

  • Il signale aux véhicules en approche la présence d’un groupe et avertit le groupe de l’arrivée de véhicules à l’arrière.

  • Il sécurise les traversées d’axes routiers en aval du groupe.

 

  • En fin de randonnée

  • Il compte à nouveau le nombre de participants.

  • Il s’enquiert par une consultation rapide du groupe, de ce qui a été positif et quelquefois négatif, mais surtout les encourage.

 

  • Après la randonnée 

Il note le nombre de participants (adhérents et sorties d ‘essai), les événements, les problèmes survenus et transmet, via l’adresse courriel de l’association, ces informations ainsi qu’un exemplaire du parcours au membre de la commission animation en charge de la tenue des statistiques de l’ensemble des randonnées.

 

Règles de sécurité

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus